réserver - acheter en ligne

spectacles
Réservez vos places de spectacles en ligne
réservez
Visites et Activités
Réservez vos entrées en ligne
réservez
hébergements
Réservez votre hébergement en ligne
réservez
  • Français
  • English
  • Español
  • Euskera

// Visites des quartiers de Biarritz

L’Historien d’Art Jean-Loup Ménochet, en collaboration avec le musée histoique de Biarritz, propose des visites des quartiers de Biarritz.

Départ 10h / Durée 2 heures, inscriptions obligatoires au 05 59 24 86 28 
Nombre de personnes limitées (20 personnes maximum).

Les lieux de rendez-vous sont donnés lors de l'inscription.

 Visites faites dans le respect des règles sanitaires en vigueur – Port du masque obligatoire.

Tarif : 8 € - tarif réduit pour les adhérents. 

 

 

Autour du Lac Marion : Samedis 18 et 25 juin

C’est un havre de paix, un délicieux coin de nature préservée, que les Biarrots, au moindre rayon de soleil, fréquentent avec Bonheur. Espace protégé et aménagé pour la promenade, le lac Marion séduit par la rondeur de ses rives, la douceur de ses pelouses et la variété surprenante des essences. Espace de farniente par excellence, son histoire ne s’est pas toujours confondue avec celle des loisirs. Vivier exceptionnel dont les poissons coloraient les étales aux halles du centre-ville, point d’eau généreux pour les troupeaux et les cultures, le lac alimentait aussi la grande blanchisserie de Biarritz, tandis que ses rives devenaient une foisonnante pépinière pour l’ornement des vastes jardins privés de la station. Désormais parc urbain, le lac nous raconte aussi l’histoire des chasses à courre et des anciennes propriétés terriennes des « hauts de Biarritz, dont les noms, Migron, Paillet, Berdoly ou Notary, évoquent désormais de bien paisibles quartiers résidentiels. Une flânerie bucolique pour en apprendre un peu plus sur l’histoire et le paysage biarrots !     

 

 

Biarritz, "Architectures" : Mercredi 6, samedi16 juillet / Mercredi 17 août

Décrire l’architecture à Biarritz, c’est aussi raconter l’histoire du paysage, tant l’un et l’autre sont indissociables. Depuis le Second Empire, les villas, les hôtels et les établissements de bains ou de jeux s’accrochent aux falaises et aux rochers, se placent en gradins comme dans un vaste amphithéâtre dont la scène serait toujours l’océan. Station mondaine internationale, Biarritz est devenue le terrain de jeu favori des architectes, un laboratoire du progrès. Au gré des modes et des nouveautés, au gré des mouvements et des époques, les architectes, reconnus ou non, étrangers ou bien locaux, ont toujours su exprimer leur talent dans un environnement propice, portés par une clientèle exigeante, fortunée et audacieuse. De la cabane « style chalet » au grand casino municipal, chef d’œuvre Art-déco, en passant par les fantaisies aussi luxueuses qu’inclassables ou les pastiches régionalistes des fermes labourdines de l’arrière-pays, la ville offre une expérience unique et panachée, un délicieux cocktail d’architecture pittoresque, vernaculaire, moderne ou contemporaine.

 

L'Impératrice Eugénie et  Biarritz : Samedi 9 et Mercredi 20 juillet / Mercredi 10 et Samedi 27 août

« C’est à Biarritz qu’elle était la plus libre d’allures, le plus semblable à son moi des jeunes années. Là tout lui rappelait son pays d’origine : climat, mœurs, langage. A la villa Eugénie, comme sur la plage, on entendait parler espagnol de tous côtés… Si l’on faisait de la politique à Biarritz, c’était en dehors de la routine des bureaux et des chancelleries. C’était en somme un mélange de la vie de château et de  la vie des grands hôtels de bains de mer. Beaucoup de mouvement de liberté et d’imprévu. Il me semble que Biarritz était le lieu du monde où l’Impératrice était vraiment elle-même, parce qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait, dire ce qu’elle pensait, voir les personnes qui lui plaisait. »

Ces mots d’Augustin Filon, le précepteur du Prince impérial, ne laissent aucun doute sur les liens fusionnels qui unissaient l’impératrice Eugénie à la ville de Biarritz. Pour mieux comprendre cette relation, parcourons Biarritz, les monuments, les plages et les rochers qu’elle chérissait tant…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer